top of page

Market Update 1er Juillet 2024


 

🩺 BILAN DE SANTÉ 🩺


1 - Point marché tradi

À Wall Street l'économie a crû de 1,4% au premier trimestre. Les commandes de biens durables ont augmenté de 0,1%, soutenues par la demande en ordinateurs et équipements de transport. L'inflation mesurée par l'indice PCE de base a légèrement augmenté de 0,1%, et les revenus personnels ont progressé de 0,5%. Toutefois, l'ISM Manufacturing PMI a baissé à 48,7, signalant une contraction de l'activité manufacturière.


Le SP500 marque une pause dans sa course vers de nouveaux sommets et termine la semaine à -0,08% après un mois haussier à +4,40%. Un nouveau support long terme est désormais présent sur les 5000$ et il faudra le préserver pour maintenir une tendance saine. À plus court terme, un canal horizontal entre les 5500$ et 5600$ s'est mis en place et le niveau à conserver pour éviter un retracement baissier se situe sur les 5463$.


Le Dollar également à l'arrêt avec une clôture hebdomadaire à +0,02% au sein d'un mois se terminant à +1,17%. Le prix continue d'évoluer sur la borne haute du range (canal latéral) en hebdomadaire entre les 100$ et les 106$. À moyen terme, tant que le support des 104$ est conservé une continuation vers les 108$ est envisageable. Autrement, un retour vers le bas du canal latéral est probable.


Le dollar entretient une relation inverse avec les actifs à risque, une corrélation clé pour nos analyses.

2 - Point marché crypto

Après une chute de presque 8% durant la semaine le Bitcoin réagit sur le support à 60000$ et clôture à -0,69%. Malgré un mois de Juin en baisse à -7,06%, le prix demeure sans tendance au sein d'un canal latéral entre les 56000$ et les 73000$. Le niveau intermédiaire à 64000$ est de nouveau un repère pour une potentielle reprise haussière à court terme en direction de la borne haute du range (canal latéral) à 69000$ puis 73000$. Cependant seule une cassure franche des 56000$ ou des 73000$ indiquera une reprise de la tendance de fond haussière ou une correction plus profonde.


Ethereum réagit également à la hausse sur le support intermédiaire à 3200$ et termine la semaine à +0,50% au sein d'un mois baissier à -8,62%. Actuellement au milieu de son canal latéral entre les 2800$ et les 4000$, l'indécision chez les investisseurs est à son paroxysme.

 

3 - Plan d'action


Nous continuons de porter notre attention sur les Altcoins pour des positions moyen terme et profitons de l'évolution sous forme de range des majors (BTC & ETH) pour spéculer de niveau à niveau.

 

SWING TRADE :

 

DOT/USDT Nous maintenons nos positions SPOT en direction du niveau de résistance hebdomadaire à 14$. INTRA WEEK :

 

BTC/USDT Recherche d'achat à court terme sur le support à 60000$ si les 62800$ sont récupérés en clôture.


 

🚨 POINT ACTU 🚨


  • 🇪🇺 La BCE dévoile son premier rapport d’étape sur l’Euro numérique, que nous apprend-il ? (Article complet)  


  •  ✈️ Boeing va acheter Spirit pour $4.7 Mds dans un deal tout en actions (Article complet)  


  •  🇺🇸 VanEck dépose la toute première demande d'ETF Solana (SOL) aux US (Article complet)  


  • ️ ⛽️ BRICS : Les revenus pétroliers russes explosent de 50% (Article complet)  


  •  🌍 Bybit dépasse Coi nbase pour devenir le deuxième plus grand exchange de cryptomonnaies au monde (Article complet)


 

🤓 L'ANECDOTE 🤓


🇫🇷  La Banque de France et la Faux Billet de 1000 Francs


Une fraude ingénieuse 

En 1925, un maître faussaire français, nommé Victor Lustig, a réussi à vendre la Tour Eiffel en tant que ferraille. Mais avant cet exploit, Lustig avait déjà un palmarès impressionnant de fraudes, y compris la création de faux billets de 1000 francs. Utilisant une "machine à imprimer des billets" bidon, Lustig a convaincu plusieurs banquiers et hommes d'affaires qu'ils pouvaient imprimer de véritables billets de banque. Lustig prétendait que sa machine pouvait produire un billet de 1000 francs toutes les six heures, donnant l'impression que les investisseurs pouvaient réaliser des gains énormes avec un investissement initial modeste. 


Les conséquences 

Bien que la machine ne produise que quelques faux billets avant de s'arrêter, Lustig a réussi à escroquer environ 200 000 francs avant que la supercherie ne soit découverte. Cette somme équivaut aujourd'hui à plusieurs millions d'euros, montrant l'ampleur de la fraude. Cette affaire a mis en lumière les lacunes de la sécurité des billets de banque à l'époque et a conduit à des améliorations dans les techniques de fabrication et de détection de la fausse monnaie. La Banque de France a ainsi renforcé ses mesures de sécurité pour prévenir de futures escroqueries similaires.

 


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page