top of page

Dylan 
& Jeff

dylan-charrat (1).png

Là comme ça, on pourrait croire qu’on est tous les deux nés dans une sitcom américaine des années 90’. Mais même si vu du ciel, le village ou l’on a grandi a des allures de « petit New York », on a rien à voir avec l’oncle Sam.

Dylan, c’est un boxeur professionnel repenti (champion d’Europe quand même!), qui voit les marchés financiers comme un ring de boxe. Chacun veut ramener la ceinture mais nombreux repartent en devant la resserrer d’un cran à cause de décisions impulsives et malavisées. Son truc à lui, c’est la psychologie qui anime nos décisions quand il s’agit de mettre de l’argent en mouvement. Le noble art lui a appris à respecter ses adversaires, alors quand il voit des amateurs tenter de manipuler les débutants, il y va sans les gants.

Jefferson (mais tout le monde l’appelle Jeff), c’est à Gravity ce qu’El Professor est à la Casa del Papel. Au-delà d’avoir une calculette Casio Graph 25+ greffée dans son cerveau, il a une soif d’apprentissage insatiable. Des acquis qu’il s’applique à transmettre ensuite, car en matière de transfert de connaissance, il n’y a pas de déficit. C’est dans le cadre de son expérience en tant qu’infirmier qu’il a perfectionné ce don de soi pendant des mois.

 

Mais alors quel est le rapport avec la finance?

 

En un mot : autodidacte


On croit tous les deux en la capacité de l’être humain à apprendre, à se surpasser, pour mieux maitriser son destin. On a trop longtemps laissé nos finances entre les mains de gens que l’on ne connait même pas, dans une tour à des milliers de km de chez nous, qui savourent leurs langoustes à la santé de notre labeur. La démocratisation de l’investissement financier est une opportunité de reprendre le contrôle, de se réaproprier notre argent, de regagner notre propre confiance, mais pour ça il faut chercher à comprendre.

 

Alors autant le faire tous ensemble !

image_6483441.JPG
bottom of page